Mobilisons-nous le 1er mai 2008 !

 

Emploi - Salaires

Avoir un travail et un salaire n’empêchent plus aujourd’hui que des salariés, des retraités vivent en dessous du seuil de pauvreté.

Le pouvoir d’achat est la principale préoccupation des salariés et des retraités. Le coût du logement, des transports, des soins, de l’éducation, de l’énergie, de l’alimentation, des achats au quotidien sont en constante augmentation et pèsent très lourdement sur le budget des familles.

Cette situation est d’autant plus inacceptable que les résultats des grands groupes industriels font apparaître

que leurs actionnaires vont toucher 40 milliards de dividendes pour 2007. C’est une nouvelle année record,

tout comme les rémunérations des PDG du CAC40 qui ont augmenté de 40 %.

 

Pas de services publics sans fonctionnaires !

Sous prétexte de mauvaise conjoncture économique, le gouvernement supprime massivement les fonctionnaires : 400 000 d’ici 2012 !

Pour le gouvernement, seule la rentabilité immédiate compte au détriment de la proximité et de la solidarité.

Les services publics sont des outils qui répondent aux besoins fondamentaux et aux droits constitutionnels des populations : droit à l’éducation, à la santé, à un emploi décent, à la justice, à la sécurité, aux logements, aux transports, à l’énergie et à l’eau, à la culture, à l’information et à la communication et ils doivent le rester.

 

Retraites

Maintenir la répartition est la garantie de la solidarité intergénérationnelle !

Des batailles se mènent et elles grandissent, dans le public, dans le privé avec de vrais succès obtenus au fil des négociations. Le patronat et le gouvernement doivent en tenir compte.

 

Les organisations syndicales de la Vienne appellent tous les salariés, les privés d’emploi, les jeunes et les retraités à se mobiliser et à agir dans l’unité le premier mai à Poitiers.