Il est la concrétisation de la volonté politique de privatisation de la santé

Le projet gouvernementale s’inscrit dans une longue filiation de réformes hospitalières qui depuis des années conduit progressivement l’hôpital public à l’impasse.

L’adoption  de ce projet se traduirait à brève échéance par un mouvement de concentration d’établissements et de services au détriment des intérêts de la population.

Derrière l’encouragement à des partenariats public-privé, cette politique n’a d’autre finalité que de favoriser les intérêts mercantiles dans le domaine de la santé.

 

Pour les Alternatifs, notre système de santé et de protection social est à refonder. Il faut réaffirmer concrètement le principe de solidarité nationale en particulier en matière de financement des dépenses sociales et de santé. Au-delà, c’est une véritable politique de prévention qu’il faut promouvoir, notamment pour les causes environnementales des affections et les risques professionnels.

Il faut sortir le système de santé de la logique de marchandisation.