Le projet de loi présenté mercredi dernier par V.Peillon au Conseil des Ministres reste très sommaire. De nombreux points s’inscrivent déjà dans l’acte III de la décentralisation (attribution aux régions de la carte des formations professionnelles, de l’orientation scolaire) ou seront fixés par décrets. Sur le fond, ce projet de loi s’inscrit dans la continuité des politiques précédentes Le socle commun est maintenu dans le primaire et au collège et les inégalités demeureront entre : - celles et ceux qui n’obtiendront que ce socle, soit « le minimum », malgré les affirmations du ministre, - et celles et ceux « qui ont du talent » et obtiendront le bac +3 et plus. Le lycée Chatel reste donc inchangé.

Lire la suite