Alternatifs 86

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 26 janvier 2013

Projet de loi Peillon : où est la refondation de l’école ?

Le projet de loi présenté mercredi dernier par V.Peillon au Conseil des Ministres reste très sommaire. De nombreux points s’inscrivent déjà dans l’acte III de la décentralisation (attribution aux régions de la carte des formations professionnelles, de l’orientation scolaire) ou seront fixés par décrets. Sur le fond, ce projet de loi s’inscrit dans la continuité des politiques précédentes Le socle commun est maintenu dans le primaire et au collège et les inégalités demeureront entre : - celles et ceux qui n’obtiendront que ce socle, soit « le minimum », malgré les affirmations du ministre, - et celles et ceux « qui ont du talent » et obtiendront le bac +3 et plus. Le lycée Chatel reste donc inchangé.

Lire la suite

vendredi 18 janvier 2013

POUR L'ALTERNATIVE et l'AUTOGESTION, c'est maintenant !

La course au profit entraîne la remise en cause permanente des droits sociaux, menace et dégrade l'environnement, plonge dans la misère des peuples entiers, comme en Grèce. Le projet du capitalisme c'est d’augmenter toujours plus l’intensité et la productivité du travail. Son rêve : une consommation aliénante pour certain-e-s, une démocratie réduite pour toutes et tous, et la précarité pour un nombre chaque jour plus grand.

Lire la suite

ACCORD DE « WAGRAM » ; PREMIERS DEGATS

L'annonce par la direction de Renault de 7500 suppressions d'emplois, sans licenciements mais contre l'acceptation de l'abandon des 35 heures, est une première mise en oeuvre de l'accord de "Sécurisation de l'Emploi et des Parcours Professionnels" signé par le patronat, la CFDT, la CGC et la CFTC.

Lire la suite

jeudi 10 janvier 2013

POUR UNE CONVERGENCE DE GAUCHE ALTERNATIVE

Les Alternatifs agissent à partir des orientations suivantes : . Un mouvement politique rouge et vert large : mémoire des luttes, mise en commun d’expériences et de forces, contribution à un projet autogestionnaire et écologiste, un « parti mouvement » perméable aux diverses formes de mobilisation et recherchant les convergences sociales et politiques les plus larges pour transformer la société ; . Une stratégie que nous qualifions de « révolution longue » combinant participation aux mobilisations, expérimentation d’alternatives, présence critique dans le champ institutionnel, pour « une guerre de position » créant les conditions d’une rupture globale avec le système capitaliste ;

Lire la suite