Le 29 mai 2005, les Français ont massivement repoussé le traité constitutionnel européen (TCE) à plus de 55%. Les Néerlandais, peu de temps après, confortaient par leur vote le rejet d'une Europe voulant se construire par delà les volontés et les aspirations des peuples. Dans l'intervalle, technocrates bruxellois et dirigeants européens, Nicolas Sarkozy en première ligne, ont retenu la leçon

Lire la suite